HÂTONS-NOUS DE SUCCOMBER À LA TENTATION... AVANT QU'ELLE NE S'ÉLOIGNE. ÉPICURE

jours
heures
minutes
secondes
18 BOUTEILLES MAXIMUM PAR COMMANDE
VENTE RÉSERVÉE À LA FRANCE
TVA ET FRAIS D’EXPÉDITION INCLUS
« Nomen Omen », « Le nom est un présage » disaient les Romains, convaincus que dans le nom d’une personne étaient dissimulés ses caractéristiques et son avenir. Et c’est précisément dans l’origine linguistique de son nom que l’on peut identifier au moins un des aspects caractéristiques du Nebbiolo, cépage exclusif du Barolo.

Deux courants de pensée débattent encore de la dérivation linguistique de « Nebbiolo ».
Selon le premier, le terme Nebbiolo dérive du latin « nobilis », « noble », car ce cépage est utilisé pour l’élaboration de vins « nobles », « prestigieux » et « aristocratiques » tels que le Barolo et le Barbaresco. Le second, soutient que le terme Nebbiolo peut dériver de « nebula », « brouillard ». La référence n’est pas fortuite car les grains des raisins Nebbiolo sont très sombres et souvent enveloppés de pruine, ou de rosée d’automne, ce qui les rend  » voilés  » presque  » embrumés « , mais la référence au « brouillard » pourrait aussi dériver de la maturation tardive de ses raisins, si bien que leur vendange a souvent lieu dans la période des premiers brouillards d’automne. Ceci en fait probablement le cépage le plus exigeant du panorama italien, qui nécessite un cycle végétatif et de maturation très long soumettant ses raisins à divers agents atmosphériques, étant exposés toute l’année ou presque.
Cette analyse étymologique du Nebbiolo, nous fait comprendre sans usurpation les motifs de la notoriété du Barolo « Vinum Regum-Rex Vinorum » (le vin des rois, le roi des vins).
Cet attribut ne connait pas d’exclusivité. Combien de vins ont jouis de cette distinction ? Du Tokai pour Louis XIV, à la devise du Château Gruaud Larose.
Toutefois, comme le cite Racine « La terre a moins de rois que le ciel n’a de dieux ».
La Cascina Chicco, domaine historique de ce Terroir Piémontais, nous offre un couple royal, digne des superlatifs les plus nobles.
Un Barolo rouge de Monforte d’Alba, une des 11 communes de l’AOP, qui produit les vins les plus structurés.
Un Roero Arneis, surnommé le Barolo Blanc, produit lui sur les rives du fleuve Tanaro, où le cépage autochtone Arneis régale un vin blanc d’une élégance et complexité unique.